Visuel Carrefour Citoyen 
 Pour plus d'information, cliquez ici

 

 Prochain Carrefour Citoyen

Conférence B. Petit 

 

 

 

 

Dernier Carrefour citoyen: une ambiance sympa et pleine d'esprit

Conférence Judith Ezekiel

 

Oui, une soirée plutôt "intimiste" car seulement une douzaine de personnes étaient présentes autour de Judith Ezékiel: étudiants, enseignants, militants associatifs, retraités, ingénieurs... un bon petit mélange indiquant que le sujet concerne bien tout le monde: c'est cela le Carrefour citoyen! Et "l'esprit" était bien là: c'est l'essentiel, brillant d'abord dans le propos de l'intervenante puis dans les échanges avec les participants. Elle a démontré comment opèrent les discriminations à partir des "privilèges" bien réels des uns et des autres (la protection sociale, la nationalité, le genre...) . Ces derniers sont si présents dans notre quotidien que nous pourrions soit les minimiser soit les exacerber, soit ne pas en avoir conscience soit au contraire en exalter les marqueurs surtout quand ces derniers ont une forte résonance sociétale... Telles sont les questions de genre, d'ethnie ou de "race" (préfère dire la chercheure!), de classe sociale, etc. abordées toutefois selon une approche mettant en avant "l'intersectionnalité": prendre en un seul tenant, précise l'intervenante, les différents domaines ou facteurs de discrimination (sections!), en croisant leurs effets sur l'individu ou le groupe. En effet, c'est ensemble que ces déterminants façonnent, au moyen des interactions sociales, une position d'identification pour chacun - laquelle est toujours ainsi le fruit d'une construction aux confins de l'individuel et du collectif. C'est ce que révèlent les ateliers pratiques avec les étudiants fréquentant ses cours - des étudiants de toutes origines, a tenu à préciser J. Ezékiel. Ces ateliers sont basés sur des jeux de rôle progressifs et intégratifs, où les acteurs finissent par prendre conscience de leur rapport aux privilèges, des plus partagés aux plus exclusifs, jusqu'à se constituer en "communauté" le temps du cycle pédagogique. L'actualité, grâce au support d'échanges qu'est Facebook, est ici au service d'une mise en commun et, pour finir, d'une mise en lien avec ses prolongements sociétaux. "Décoder les mécanismes de discrimination, opérant sur la base des "privilèges" ou de leur absence, pour les transformer en dynamique d'action au service du "bien vivre" et du "vivre ensemble": voilà en résumé le propos de Mme Judith Ezekiel ce soir-là. Nous étions bien dans un "Carrefour citoyen", entre l'Europe et l'Amérique cette fois-ci: quel privilège! Merci Judith.

 

.

 

CONFERENCE DU 6 NOVEMBRE 2014 A l'AMPHI DE L'IFRASS   

 THEME: Problématiques et pratiques d'accompagnement des migrants en Italie: expérience du centre Frantz Fanon à Turin, par Monsieur Roberto Beneduce, professeur d'anthropologie médicale et de psychologie à l'université de Turin, directeur du Centre Frantz Fanon.

Pr Roberto Beneduce

Médecin ethnopsychiatre, Roberto BENEDUCE mène, depuis les années 80, plusieurs programmes de recherche en Afrique et en Europe, autour des savoirs thérapeutiques traditionnels et leurs transformations, des conséquences psychiques et sociales des violences liées aux phénomènes de guerres, d'occupation ou déplacement de populations, et des politiques d'accueil des étrangers. A partir de ses observations de terrain et ses travaux cliniques, il requestionne non seulement les cadres théoriques de l'intervention ethnopsychiatrique et l'approche des différences culturelles, mais aussi les politiques migratoires et leurs présupposés en Italie et en Europe.

C'est avec cette aproche, à la fois renouvelée et engagée, que le professeur et ses collaborateurs organisent l'action du centre Frantz Fanon à travers l'aide psychologique et la promotion de la santé et des droits de l'Homme et du Citoyen en faveur des migrants.

Une conférence co-organisée avec le Département de Psychologie clinique de l'Université Jean Jaurès de Toulouse-Mirail.

 Cliquez ici pour voir ou télécharger le compte-rendu de la conférence